Aujourd’hui on se retrouve dans un nouvel article pour parler d’un sujet plutôt croustillant : La loi de l’attraction ou l’art d’attirer ce qu’on désire profondément dans la vie. Ça te dit quelque chose ?

Credit : Pinterest

J’ai pour ma part mis plusieurs semaines à décortiquer les différents sites, articles et livres qui parlent de ce sujet afin de le maîtriser au mieux (c’est d’ailleurs pour cela que l’article a mis un certain temps à sortir).

C’est un concept que je trouve particulièrement intéressant et je tenais vraiment à te le faire découvrir et comprendre de la meilleure manière qui soit.

Bon allez, assez parlé de moi. Je te souhaite une bonne lecture. 🙃

La loi de l’attraction c’est un petit peu comme une religion : c’est à la fois une croyance mais aussi de la pratique.

En quoi consiste-t-elle ?

Elle consiste à réguler ses propres pensées, sa propre vision du monde de sorte à ce que, grâce aux énergies et aux fréquences que l’on émet, on attire vers nous le positif.

C’est encore un peu flou pour toi ? Ne t’inquiète pas, nous allons en parler plus en profondeur dans quelques instants.

Mais avant ça…

Il convient avant tout de revenir sur les origines de cette croyance et/ou les différents mouvements qui ont influencés cette dernière, afin de mieux la connaître et de mieux l’appréhender.

Je te dévoilerais ensuite les secrets de cette fameuse Loi de l’attraction et les techniques qui te permettront de l’appliquer quotidiennement de sorte à ce que, si tu le désire, elle puisse faire partie intégrante de ta vie.

La méthode coué et la pensée positive

« Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. »

C’est sur cette petite phrase qu’est fondée notre chère méthode Coué.

Basée sur l’autosuggestion et l’autohypnose, cette méthode a pour but de permettre d’atteindre l’équilibre physique et psychique.

Elle a été élaborée au début du XXème siècle et est apparue en 1926 dans une édition nommée La Maitrise de soi-même par l’autosuggestion, un ouvrage écrit par Émile Coué de la Châtaigneraie (1857-1926).

Dans cette méthode, Émile Coué nous explique que les idées qui se gravent dans notre esprit tendent à devenir réalité et que l’imagination, plus que la volonté, régit nos actes.

Il tente en effet de nous faire comprendre que ce que nous imaginons est ce qui va influencer notre manière de faire, d’agir, et, par conséquent, les événements qui vont en découler. Donc ce que nous allons provoquer nous-mêmes dans notre vie.

Selon lui, il est essentiel de contrôler son imagination de sorte à ce que cette dernière ainsi que la volonté soient parfaitement en accord, -je dirais même en phase- pour nous permettre d’atteindre nos objectifs (quels qu’ils soient).

Cette méthode s’applique par le biais d’affirmations positives, une technique connue pour lutter contre ses croyances limitantes. Le principe repose sur la répétition de ces affirmations positives en boucle, de sorte à ce qu’elles s’incrustent dans notre subconscient et qu’elles tendent à devenir une vérité absolue.

Qu’en est-il de la pensée positive ?

La pensée positive est un mouvement qui a été créé par le pasteur Norman Vincent Peale dans les années 50. C’est une croyance selon laquelle, en s’appuyant sur l’autosuggestion et l’auto persuasion (de la même manière que la méthode Coué), il serait possible de trouver le chemin du bonheur, voire d’influencer le destin.

Attention, il ne faut pas confondre la Pensée positive et la Psychologie positive. Elle se différencie de cette dernière de par le fait qu’elle n’ai pas été validée scientifiquement parlant. Aucune expérience (scientifique) n’a encore prouvé son efficacité : elle relève plus du domaine spirituel ou ésotérique.

C’est pour cette raison qu’elle a reçue de nombreuses critiques par une partie de la communauté scientifique : elle peut être associée à une sous-estimation des risques.

En effet, le fait de se persuader que « tout est au mieux dans le meilleur des mondes possible » (comme dirait notre ami Candide) pourrait innihiler tout sentiment de déprime ou de mal-être, chose que la Psychologie positive ne valide pas. D’après cette dernière, la pensée négative permettrait dans certains cas de réaliser des estimations plus justes.

De plus, la pratique de cette « philosophie de vie » (du moins à l’époque) englobait certaines règles que je définirais comme à caractère quasi sectaires (par exemple le fait d’être influencé à couper les liens avec nos proches qui ne la pratiquent pas ou qui n’y adhèrent pas…).

Partant pourtant d’un bon sentiment, cette théorie est à prendre avec des pincettes. Elle ne peut faire office de réelle thérapie, d’autant en étant poussée à l’extrême comme elle l’était auparavant. Comme Horace disait : « Il faut de la mesure en toute chose. »

C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a été revue et modernisée, donnant naissance à…

La loi de l’attraction

La loi de l’attraction est une croyance qui relève de la pseudo science, c’est à dire qu’elle n’est pas reconnue (non, elle non plus désolée), par le domaine scientifique.

Elle est cependant de plus en plus célèbre aujourd’hui et utilisée par de nombreuses personnes car devine quoi : elle fonctionne 😉.

Ceux qui la pratiquent ont vu leur vie changer de façon radicale.

C’est pour cette raison que je souhaite te dévoiler les secrets de cette loi sans plus attendre.

Tu en fera ce que tu veux une fois que tu les connaîtra mais sache que tu n’as rien à y perdre, tout à y gagner !

⚠️ Un piège à éviter avant de commencer : elle parait simple, peut être même trop simple pour fonctionner, seulement cela ne veut pas dire qu’elle est facile à appliquer de manière concrète et durable.

Allez, place à la découverte. ☟︎

Qu’est ce que la loi de l’attraction ?

L’idée de « loi de l’attraction » est apparue au début du 19e siècle, mais ce n’est qu’à la fin de ce dernier que le terme fait son apparition dans un ouvrage intitulé Isis dévoilée écrit par Helena Blavatsky.

Cette croyance est construite sur l’idée que nous sommes chacun de la « pure énergie ». L’énergie que l’on émet et que l’on transmet (qui peut être positive ou négative) est l’énergie que l’on attire vers nous.

Pour faire simple :

➪ On vibre positif, on attire le positif.

➪ On vibre négatif, on attire le négatif.

Elle s’appuie également sur le fait que nos croyances, notre imagination et nos propres pensées crées le monde qui nous entoure.

Trois paliers de la loi de l’attraction

Selon Slavica Bogdanov, auteure du Petit livre de la Loi de L’attraction, la pratique de cette philosophie comporterait trois paliers principaux qui permettraient de maximiser ses chances et son niveau de succès avec la loi de l’attraction :

1. Demander

Avoir une idée précise de ce que l’on désire afin de pouvoir faire une demande claire (sous-entendu à l’univers).

2. Recevoir

• Être conscient que l’on mérite d’obtenir tout ce que l’on désire sans se sentir coupable ou illégitime : cette façon de penser n’apporte que des vibrations négatives, c’est de l’auto-sabotage.

• Ne pas courir après ce qu’on souhaite profondément mais plutôt faire en sorte de l’attirer vers nous « suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis ».

• Penser à ce qu’on désire comme si on l’avait déjà de sorte à ce que l’énergie déployée en pensant à cette chose soit positive et créer de ce fait l’attraction.

3. Apprécier

• Savoir prendre le temps de réaliser ce qu’on a accompli et/ou obtenu et en être fier, en profiter.

• Rester conscient que le fait d’être heureux ou pas est un choix et ne provient pas de l’extérieur mais bien de l’intérieur. C’est toi et toi seul(e) qui décide de tes états d’âme. Par conséquent, le but atteint ne saurait à lui seul t’apporter le bonheur. Il s’agira seulement d’une certaine satisfaction momentanée qui te mènera naturellement à un prochain but.

La confiance en soi et l’amour propre : un tremplin vers le succès

« Nous recevons toujours à hauteur de ce que nous pensons mériter. »

Travailler sur les différents paliers évoqués précédemment nécessite donc un travail sur soi, sur ses états d’âmes, sa façon de voir les choses, mais également sur la perception qu’on a de nous, notre rapport à nous-même.

C’est plutôt logique : Pour demander quelque chose, il faut d’abord savoir exactement ce que l’on veut. Être sur de soi. Pour recevoir et sentir qu’on mérite ce que l’on reçoit, il faut s’aimer assez.

La confiance en soi et l’estime/l’amour de soi sont donc des éléments nécessaires au bon fonctionnement de la Loi de l’attraction.

Tu souhaite connaître les techniques infaibles pour améliorer ta confiance en toi ? Clique ici. ☜︎

Tu souhaite améliorer ton estime de toi et ton amour propre pour parvenir à tes fins ? Clique ici. ☜︎

Penser à soi en premier ≠ égoïsme

Il est important de noter que se faire passer avant le reste du monde n’est pas négatif ni trop égoïste. Notre vie nous a été donné pour que nous la vivions pour nous, avec les autres. Pas pour que nous la vivions pour les autres, avec nous. Nous seuls ainsi que l’Univers (Dieu pour les croyants), avons le pouvoir de l’influencer, de veiller à son bon déroulement. Elle nous a été donnée non pas pour la négliger et la laisser de côté mais pour que nous en prenions soin, pour que nous en profitions et que nous en faisions bon usage.

S’occuper de soi, de son propre bien-être et de son bonheur avant tout est primordial mais aussi TOUT sauf égoïste.

Tu te demande pourquoi ?

Tout simplement car être en paix avec soi-même et heureux permet d’être présent pour les autres de la meilleure manière qui soit et d’améliorer ses relations au quotidien.

Comment aimer les autres si tu ne t’aime pas ? Comment aider les autres si tu ne t’aide pas toi-même ? Comment inspirer le bonheur aux autres si tu n’es pas heureux ?

Il ne faut donc pas pas négliger ce point qui, associé à de l’égoïsme pur par certain, est en réalité un gage d’harmonie avec le reste du monde.

Voir grand

Pour croire en ses rêves, quels qu’ils soient et les réaliser, il est important de ne pas se limiter. L’univers est infiniment grand. Les possibilités le sont donc également.

Il s’agit là d’un des points central de cette loi de l’attraction et plusieurs conseils très importants sont donnés :

• Partir de la fin et non du moyen quand on imagine son projet. Ne penser d’abord qu’au but. Ressentir la satisfaction que l’atteinte de ce but nous procurerait, de sorte à mettre toutes les énergies positives possibles de notre côté.

• Partir du principe que le but est déjà atteint, de manière à ressentir pleinement l’émotion qui se dégagerait de cette victoire afin de maximiser ses chances.

• Ne pas perdre son temps en réfléchissant en permanence aux moyens qui devront être employés pour réussir à l’atteindre. Le but en lui même doit d’abord être parfaitement définit, précis. C’est seulement après que les moyens d’y parvenir se présenteront au fur et à mesure, de manière naturelle. Il sera alors possible de s’en occuper tranquillement, point par point, sans stress. Chaque chose en son temps.

• Se détacher de ses croyances limitantes.

Les croyances limitantes aussi appelées blocage mental, c’est cette petite voix qui te dit « C’est trop dur pour toi. », « Tu n’y arrivera pas. », « Tu es trop ci. », « Tu n’es pas assez ça. ».

Autrement dit c’est une vue de ton esprit qui te fait croire que tu n’es pas capable de quelque chose.

Ces croyances, qui se sont ancrées dans ton esprit durant ton éducation ou au travers de divers échecs, constituent un frein à ton développement et au bon fonctionnement de la loi de l’attraction.

Elles entravent ta confiance en toi, ton estime de toi et t’empêchent de voir loin, de croire que tout est possible.

Bien entendu, on peut combattre ces croyances pour retrouver la sérénité dont on a besoin pour avancer.

Tout ce que l’esprit peut concevoir et croire, il peut le concrétiser.

– Napoleon Hill

Avec l’aide des affirmations positives (dont je t’ai parlé lorsque j’évoquais la méthode coué) et de la visualisation créatrice, tu peux modifier tes propres croyances.

Te détacher de tes croyances limitantes te permettra de faire disparaître ces barrières virtuelles qui t’empêchent de te projeter mais surtout de passer à l’action. Des barrières qui, finalement, n’existent que dans ta tête, qui sont nourries par des idées préconçues que tu as entendu, que tu t’es répétées et qui sont fausses.

Voila ! C’est la fin de cet article.

Je suis consciente qu’il est long et que tu ne le lira peut-être pas d’une traite. Sache cependant que les minutes que tu prendra à le lire ne seront pas des minutes perdues. Prendre du temps pour soi et pour son propre développement est productif.

J’espère de tout coeur qu’il t’a plu et que tu es désormais prêt(e) à te lancer sans plus attendre pour réaliser tes projets et aller au bout de tes rêves.

Je te souhaite une belle journée et te dit à bientôt pour un prochain article. ☻︎

Clothilde dlc

Clothilde est une jeune Parisienne de 24ans autodidacte. Elle est passionnée par l'art dans toutes ses formes ainsi que la psychologie, le développement personnel et les comportements humains. Actuellement en formation pour devenir Coach personnelle, elle a créé son propre site afin d'accompagner les personnes qui rencontrent des problématiques d'ordre personnelles, professionnelles ou encore sentimentales, à travers ses articles.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.